Menu

Cloud Atlas : un bon film

juin 4, 2017 - Divertissement
Cloud Atlas : un bon film

Mis au jour en 2012, Cloud Atlas (Cartographie des nuages en français) est un film de science-fiction germano-américain, écrit, produit et réalisé par Lana et Lilly Wachowski (connues sous le nom de Lana et Andy Wachowski) et Tom Tykwer.

Présentation du film

Comme son titre l’indique, il s’agit d’une adaptation du roman Cartographie des nuages (Cloud Atlas) de David Mitchell, publié en 2004. La réalisation du film a rencontré une certaine difficulté du côté de son financement étant donné que c’est l’un des films indépendants les plus coûteux de l’histoire du cinéma. Tykwer et les Wachowski ont dirigé deux équipes de tournage différentes et chacun réalise trois des six histoires composant le film. A sa sortie, le film a gagné deux Saturn Awards et cinq récompenses aux prix du film allemand.

Ce long métrage contient plusieurs enchaînements de séquences durant quelques secondes à plusieurs minutes, mettant en scène plusieurs personnages distincts qui vivent à des époques différentes. Certains acteurs récurrents jouent ces différents personnages, ce qui laisse imaginer une certaine continuité entre eux à travers les siècles.

Deux couples, particulièrement unis par un fort amour, affrontent à des siècles de distance, des ennemis (joués par Hugh Grant et Hugo Weaving) tenaces, résistants, puissants, cruels et sans scrupule. Chacune des histoires se focalise sur un personnage central. Les personnages principaux de chaque chronique se caractérisent par une tache commune de naissance en forme de comète située quelque part sur le corps. Ils sont inspirés dans leurs aventures par un héritage découlant de l’histoire précédente. Généralement, les scénarios s’entremêlent, les uns font des effets sur les autres, grâce aux récurrences visuelles (décors identiques, détails) ou verbales (mêmes phrases, blagues devenant réalité…).

cloud-atlas-avis

Les moments forts du film

Le film a reçu de nombreuses critiques positives venant des spectateurs ou des presses. Certains pensent que chacune des histoires composant le film fait vibrer, bouleverse et électrise. C’est un film fascinant, l’un des films les plus ambitieux jamais réalisés. Il expose une démonstration du caractère magique et onirique du cinéma. Cloud Atlas est un pari réussi. C’est une saga épique et émouvante.

Entre autres, les différentes chronologies de l’histoire ont été bien établies. Tout commence par Adam Ewing en 1849, le jeune avocat originaire de San Francisco, qui s’est rendu sur les îles Chatam pour des affaires touchant son beau-père. Une fois sur place, il a pu voir l’horreur de l’esclavage, et sur le trajet du retour, il a été victime d’une tentative d’empoisonnement d’un Docteur voulant prendre possession de ses biens. Un esclave monté clandestinement à bord du bateau l’a pu sauver.

Puis, en 1936, Cloud Atlas retrace Robert Frobisher, un jeune musicien anglais et homosexuel, œuvrant pour le célèbre compositeur Vyvyan Ayrs. En composant « The Cloud Atlas Sextet », les deux hommes se sont mis en conflit.

La narration se poursuit en 1973 avec Luisa Rey, une journaliste d’investigation, en 2012 avec Timothy Cavendish, un éditeur de 65 ans, en 2144 avec Sonmi-451, un clone utilisé comme serveuse dans un fast-food et 106 années après la Chute avec l’histoire de Zachry. Tous les épisodes sont très intéressants, plein d’émotions.