Jah ou Jhwh signifie Dieu dans la Bible des Hébreu. Le terme désigne également Dieu dans la religion rastafari. L’histoire commence en 1920 où un leader politique afro-américain du nom de Marcus Garvey a prophétisé la venue d’un leader charismatique qui incarne le Dieu africain. Le politicien a fait un long discours auprès des Jamaïcains, puis en Amérique, pour les préparer à la venue d’un roi noir africain. Il prédit que ladite prophétie s’accomplira sous peu.

La naissance de dieu des rastafaris

Après la mort de Marcus Garvey, l’empereur éthiopien Tafari Mekonnen, autrement dit Hailé Sélassié 1er arrive au pouvoir du royaume d’Éthiopie en 1928. Il a vu le jour le 23 juillet 1892. Tafari veut dire « celui qu’on redoute » et Mekonnen signifie « noble ». Tandis que son nom de règne Hailé Sélassié signifie « pouvoir de la trinité ». Son couronnement le 02 novembre 1930 a provoqué l’emballement des médias et des rastas. Il est alors considéré comme Jah sur terre, rois des rois, seigneur des seigneurs, lion conquérant de la tribu de Judah, selon le titre de Négus. Certains voient en lui l’accomplissement de la prophétie. En effet, la tradition éthiopienne indique que son ascendance remonte au temps de la tribu de Judah, du temps des rois Salomon et David. A cause de cela, les rastas le considèrent comme le Messie.

Cet événement a fait naître le mouvement rastafari qui prône le come-back des Africains sur la terre africaine. Leonard Howel fut le premier rasta. Il revient sur le discours de Marcus Garvey , lequel est depuis considéré comme le prophète du mouvement rasta. Le rastafarisme devient alors une religion dont le dieu est Teferi Mekonnen, baptisé aussi Jah Rastafari. Les croyants s’appellent des rastafariens, abrégés souvent en rastas. Le jah rastafari est symbolisé par le lion. Notons que le fait que l’Éthiopie soit la seule nation africaine à avoir résisté contre la colonisation de l’Europe de la Deuxième Guerre mondiale contribue à façonner l’image de Jah rastafaris comme un messie noire qui aide les Africains à s’engager vers le chemin de la liberté.

jah-rastafari

La croyance des rastafaris

La croyance des rastafariens fait ressortir beaucoup de préceptes innovants. Dieu s’est ainsi personnifié en Hailé Sélassié. Les Africains descendent tous des tribus d’Israël car le roi Salomon a une progéniture avec la reine de Saba. L’enfant Ménélik, dont la naissance se situe approximativement dans les 950 an avant J.C. créa la dynastie éthiopienne à qui appartient Tafari Mekonnen. Les rastafariens croient que la Bible et l’histoire sont faussées. Car Jésus avait en réalité la peau noire comme Moïse ou comme les autres tribus israélites. Selon eux, l’Éthiopie constitue la terre promise et un retour en Afrique n’est rien d’autre que la revendication de sa source africaine en plus d’une immersion spirituelle. La Babylone dans la Bible symbolise pour eux la civilisation de l’occident basé sur le matérialisme dont ils rejettent. Enfin, rappelons ce qui fait l’originalité des rastas : leur musique reggae mais aussi leur dreadlocks selon le vœu des Nazirites dans la Bible. En outre, ils sont végétariens, et ne boivent pas d’alcool. Et le cannabis constitue pour eux un moyen de méditation dans leur religion.